Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Alternative au glyphosate en arboriculture

Synthèse de la journée de démonstration Outils de désherbage mécanique du 5 Juillet 2018 à Lizac.

Organisée en partenariat entre la Chambre d'Agriculture de Tarn-et-Garonne et la FDCUMA82, l’objectif de cette rencontre était double :
     • présenter des outils mécaniques en fonctionnement chez des agriculteurs,
     • présenter la CUMA de Lizac.

Deux outils ont été présentés, le porte-outil Orizzonti de la CUMA de Lizac et l’Herbanet de Jean-Louis et Eric BOUYSSET.

La CUMA de Lizac

Créée en 1970, cette CUMA s’est spécialisée dans l’arboriculture. Le matériel, réparti en plusieurs sous groupes, est disponible en temps voulu par les adhérents.
La CUMA possède une grande gamme de matériels spécialisés, comme par exemple des broyeurs, épandeurs engrais, planteuses, sécateurs, désherbage intercep, stations météo …

Les outils présentés

Le porte outils Orizzonti de la CUMA de Lizac
(vendu par Agri2R dans le 82)

Certains adhérents de la CUMA ont décidé de s’équiper d’outils de désherbage mécanique, suite à des conversions de pommiers en agriculture biologique. Leur choix s’est porté sur le porte-outil Orrizonti, pour les raisons suivantes :

     - le palpeur très sensible leur semblait adapté aux jeunes vergers,
     - de nombreux outils (têtes) adaptables (fil, fraise, disques, lames…),
     - porte-outil monté sur le relevage avant.

La puissance hydraulique du tracteur est utilisée pour entraîner le moteur hydraulique et les vérins de la machine. Il peut être équipé pour réaliser du double rang.

Coût : 12 000€ HT pour le simple rang, avec rotofil et fraises. Disques : 2500€ HT.
Consommables : pour le rotofil, à ce jour, les fils n’ont pas été changé. Le distributeur leur a proposé un nouveau fil mono brin. Après les premiers essais, ils pensent faire aux alentours de 10 ha sans le changer. Coût du fil monobrin : 3.31€/m linéaire, compter 40 cm x 10 brins = 13.25 €.

L'Herbanet de Jean-Louis et Eric BOUYSSET
(vendu par les Ets Soreau Mounier)

Outil à fil bien connu maintenant, constitué d’un rotor sur lequel s’insèrent des fils en nylon. Il exerce un travail d’arrachage des parties supérieures des adventices mais pas de travail du sol. L’effacement entre les arbres est mécanique alors que pour l’Orrizonti, c’est hydraulique. Cet outil permet d’avancer entre 2 et 2.5 km/h.

Coût : 8 500 € HT avec centrale hydraulique.
Consommables : 14 emplacements dans lesquels sont insérés environ 15 fils par trou. Changement des fils tous les 3-4 ha environ en fonction du salissement (tous les 1.5 ha pour les fils extérieurs). Le jeu de fil coûte environ 30 €, et il se change en 20-30 minutes.

Résultats de la démonstration

• L’Orrizzonti a été passé sur une parcelle de M. André QUILLARD ; un verger de Story en Bio en 2ie feuille. Le jour de la démo, la parcelle présentait un niveau de salissement important, dû au retard de livraison de l’outil et aux 3 semaines de pluies du mois de Mai.

Seuls, un passage de tondeuse proche des arbres, et l’arrachage des mauves à la main, ont été effectués. Les résultats sont intéressants malgré la présence importante d’adventices. Il est évident que les outils mécaniques doivent être passés avec une végétation moins importante. Voir les résultats dans les vidéos ci-dessous.


• L’Herbanet a été testé sur une parcelle de RosyGlow en 3ie feuille, conduite en conventionnel. La parcelle présente un couvert de graminées. Jean-Louis BOUYSSET a fait le choix de supprimer les désherbants chimiques sur ses vergers conventionnels.
Le rang a été entretenu avec 1 passage d’herbanet depuis le début de l’année. Le résultat est très satisfaisant pour le producteur (voir vidéo ci-dessous). Il ne souhaite pas obtenir une terre nue, c’est pourquoi l’herbanet est passée à quelques centimètres du sol.

A noter, que le châssis est haut, il tape facilement les branches basses, et il peut abimer les troncs, notamment les plantations, lors du retour de l’outil contre l’arbre suivant.

Certains producteurs ont diminué cet inconvénient en ajoutant un cache en caoutchouc sur le châssis.

Stratégies d'entretien du rang 2018-2019

André QUILLARD envisage de passer les disques à débuter cet automne, pour enfouir les engrais organique avant de rebuter. Puis démarrer l’entretien du rang au printemps avec les fraises, au moment du premier apport d’engrais, afin de les enfouir également. Il pense ensuite maintenir le rang avec les fils, en passant à quelques centimètres du sol et ce jusqu’à la récolte, avec certainement 2 à 3 passages.

Jean-Louis BOUYSSET envisage de passer seulement l’herbanet 2 à 3 fois par an. L’objectif du producteur est de garder un couvert naturel pour maintenir l’humidité en surface et favoriser l’installation de la biodiversité.


Anne DEWAILLY, conseillère arboriculture à la Chambre d’Agriculture du Tarn-et-Garonne
Clément BOGGIA, animateur Agroéquipement à la FDCUMA du Tarn-et-Garonne

                               

Cette action de diffusion est cofinancée par l'Agence de l'Eau Adour Garonne et par l'Etat au travers du Casdar.

Autres actualités

lundi 10 décembre 2018