Vous êtes ici : Accueil > Publications > Le travail dans l’exploitation agricole (Phase 1 et 2)

Le travail dans l’exploitation agricole (Phase 1 et 2)

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Approche méthodologique à l’usage des techniciens et conseillers agricoles pour aborder la problématique travail et son organisation dans l’exploitation agricole

Les conditions de travail et de qualité de vie des agriculteurs sont un enjeu crucial de développement agricole. Le malaise ressenti par la profession agricole s’exprime de plus en plus fréquemment sur ce sujet. Difficultés économiques, 35 h pour les salariés, ... autant d’éléments qui entraînent une prise de conscience croissante du facteur travail et de la notion de qualité de vie dans le monde agricole.

Si des réponses ont été apportées, dans l’ensemble, au problème de la pénibilité au sens strict, d’autres restent posées en matière d’astreinte, de qualité de vie et d’adaptation économique.

Il s’avère nécessaire, en tenant compte de la diversité des types de production, de mieux prendre en compte toutes les questions liées à la place des actifs dans les exploitations agricoles, tant chefs d’exploitation que salariés. Pour cela, il faut agir à la fois dans le domaine des conditions de travail (valeur pénibilité, astreinte, risques, ...), de l’organisation du travail (agriculture de groupe, salariat, emploi partagé, ...), enfin de la santé et de la sécurité du travail.

C’est la raison pour laquelle les Chambres d’Agriculture de Midi-Pyrénées ont souhaité réaliser ce guide méthodologique ; l’objet étant de proposer une approche méthodologique de conseil auprès des agriculteurs sur le thème de l’organisation et des conditions de travail sur leurs exploitations.

Ce guide s’adresse à tout conseiller ou technicien susceptible de délivrer à l’agriculteur un conseil de nature technique, économique et surtout d’orientation stratégique de l’atelier et/ou de l’ensemble de l’exploitation.

Au sommaire :

  •  l’approche méthodologique de conseil auprès des agriculteurs se décline en 5 phases successives :

Phase 1 - Connaître le territoire et repérer les besoins

Les préoccupations liées au travail sont rarement exprimées de façon spontanée, qu’elles soient individuelles pour un agriculteur, ou collectives pour un groupe déjà constitué (CUMA, CCSA, etc.).

La première étape (et sans doute la plus aléatoire) pour le conseiller ou le technicien, est de repérer les besoins en matière d’amélioration des conditions de travail et d’organisation du travail. Cela nécessite, de sa part, de connaître parfaitement :

  • le territoire local,
  •  le ou les production(s) concernée(s),
  • les réseaux d’échanges professionnels de l’agriculteur ainsi que ses relations hors cadre professionnel.

A titre d’exemple, voici une enquête réalisée par les Chambres d’agriculture de l’Aveyron, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne en 2002-2003

  • le questionnaire de l’enquête,
  • les résultats bruts de l’enquête réalisée en Aveyron,
  • le rapport final de l’étude.

 

 Phase 2 - Connaître les finalités de l’agriculteur

 

 

Faire s’exprimer un agriculteur (ou un groupe d’agriculteurs) sur l’organisation et les conditions de travail est délicat, car cela fait obligatoirement référence à son projet professionnel et surtout à son projet de vie. C’est également vrai pour chacun de nous !

Or, le conseiller ou le technicien a besoin d’avoir des éléments de réponse aux questions posées ci-dessous afin de progresser dans la démarche de conseil :

  •  Que veut l’agriculteur, à moyen et long terme ? Exemples : « je veux une semaine de vacances par an » / « je ne veux plus traire le week-end »
  • Pourquoi veut-il cela ?
  • Est-ce que cela prend en compte les intérêts des différentes personnes impliquées ? (la famille, les associés...)
  • Qu’est-ce qui l’empêche aujourd’hui d’obtenir ce qu’il veut ? (préciser les obstacles)
  • Quels seront les indicateurs de résultats ? Exemple : nombre de jours libérés dans l’année