Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Des agneaux en bonne santé dès la naissance !

Des agneaux en bonne santé dès la naissance !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un agnelage se prépare et s’organise à l’avance afin de ne pas se trouver dépasser par les naissances et de pouvoir intervenir rapidement en cas de problème.

 

 

 

 

 

Il faut avoir un nombre de cases d’agnelage suffisant (environ 20 cases pour 100 brebis selon le mode de reproduction), elles doivent être propres, bien paillées et si possible mobiles cela permet d’éviter que toutes les brebis se succèdent sur une même case qui serait devenue contaminée.

Un apport vitaminique et minéral dans l’alimentation des mères pendant la gestation (sélénium, vitamines AD3E…) permet d’éviter les maladies sur l’agneau dès la naissance.

Une fois l’agneau né, la prise de colostrum doit être rapide : au plus tard 6 heures après la naissance.
Il faut s’assurer que l’agneau ait bu une quantité suffisante, entre 200 et 500 ml dans les 12 premières heures de sa vie. Un agneau doit boire 10% de son poids.
Le colostrum apporte à l’agneau les défenses immunitaires nécessaires à sa survie par le biais des Immunoglobulines (IgG), leucocytes et différents facteurs antimicrobiens qu’il contient.

Il est possible de mesurer la qualité du colostrum : le pèse colostrum permet de lire la concentration en IgG (attention à l’échelle lors de la lecture, l’appareil est étalonné pour l’espèce bovine : 50g correspond à 75g pour les ovins), le réfractomètre permet également de détecter les colostrums de bonne et mauvaise qualité (limite qualitative = 24% de Brix).

Qualité du colostrum :
- Moins de 50g d'IgG/L=qualité médiocre
- Entre 50 et 100g d'IgG/L= bonne qualité
- Au-dessus de 100g d'IgG/L=excellente qualité


Lors de l’agnelage il est conseillé d’avoir une réserve de colostrum pour complémenter les agneaux qui en ont besoin. Il est possible de congeler du colostrum, la décongélation doit se faire au bain marie pour ne pas détériorer sa qualité.

Quelques précautions et soins importants à ne pas oublier :
-    Tirer le 1er jet pour vérifier que le trayon ne soit pas bouché, l’agneau pourra alors accéder au colostrum sans difficulté.
-    Désinfecter le cordon ombilical (limite les infections)
-    Désinfecter les boucles lors de la pose (de préférence la pose se fait sur agneau sec).
-    Enlever les placentas de la litière
-    Faire les parcs à agneaux dans un endroit de la bergerie le moins humide possible et à l’abri des courants d’air
-    Prévoir une pharmacie dédiée à l’agnelage (seringues, thermomètre, gants, oblets, produit désinfectant, glucose en injection pour donner un coup d’énergie…)

Un agneau qui démarre bien est un agneau qui boit du bon colostrum, en quantité suffisante et dans un délai rapide.


Laure Calmettes - 05 63 63 24 12 - 07 86 41 25 53
Technicienne ovins – IPG
Chambre d'Agriculture de Tarn-et-Garonne