Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Point sur le photovoltaïque

Point sur le photovoltaïque

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Grâce à la baisse du prix des panneaux, des onduleurs et la fabrication de panneaux plus performants, il est plus facile de trouver un intérêt à financer un hangar par la vente d'électricité à EDF, voire aujourd'hui à l’auto-consommer dans certains cas.

 

 

 

Pour que ce projet soit rentable, la distance entre le bâtiment et le transformateur doit être inférieure à 300 mètres, sinon le coût du raccordement peut être un frein dans l'investissement.

Un projet sur des bâtiments existants

Cet investissement doit être étudié longuement, tant sur la nouvelle toiture que l'ancienne.

Le coût du désamiantage et  du recyclage étant encore élevé (entreprises professionnelles), il peut faire basculer la balance vers un projet non rentable.

Les normes et l'état de la charpente située en dessous rentrent aussi en compte. Si la norme ne correspond pas à l'actuelle, il faudra renforcer la charpente (coût équivalent à une charpente neuve).

Un projet sur les bâtiments neufs

Le projet devra être étudié pour une bonne intégration au paysage et une réduction de l'impact visuel.

A l'heure actuelle avec l'évolution des panneaux, l'orientation est plus libre de correspondre à vos attentes.

La partie photovoltaïque n'est plus seulement exposée plein sud, l'orientation peut légèrement varier en fonction des besoins de l'exploitation, la productivité des panneaux pourra par contre être légèrement plus faible.

Tous les projets de construction sur une exploitation agricole doivent être justifiés par un besoin en surface de bâtiment, pour loger des animaux, stocker du foin, de la paille, du matériel, etc....

Certaines sociétés vous proposent des « hangars gratuits », le plus souvent vous aurez à votre charge, le terrassement, le chemin d'accès, le bardage et dans certains cas la tranchée jusqu'au point de livraison.

Un bail emphytéotique de 20 à 30 ans va vous être proposé.

Avant de vous engager, consultez un notaire ou un expert juridique. Vérifiez bien les droits qui vous sont accordés sous ce bâtiment, afin de pouvoir vous en servir comme vous le souhaitez.

Avant l'ouverture du chantier, quel que soit le projet, il est conseillé de contacter l'assurance pour éviter tout risque de litige par la suite.

Conclusion

En conclusion, contactez plusieurs entreprises, afin de comparer les propositions et la réponse à vos besoins. Rencontrez d'autres agriculteurs ayant déjà réalisé ce type de travaux.

Le bâtiment doit être construit dans un réel besoin sur l'exploitation.

 

Quelques chiffres clés :

Prix du kw au 1er trimestre 2018 :
  • Jusqu'à 9 kW intégré = 15,80 c€ / kWh
  • Jusqu'à 36 kW = 12,07 c€ / kWh
  • Jusqu'à 100 kW = 11,19 c€ / kWh
  • plus de 100 kW = appel d'offre

 

Emilie FAURE, conseillère en bâtiments d'élevage Chambre d'Agriculture de Tarn-et-Garonne

05 63 63 23 07 ou 06 17 94 21 13